Un activateur d'égalité réelle

UN CENTRE DÉDIÉ À L’ÉLOIGNEMENT DES HOMMES VIOLENTS

16/11/22 |  

UN CENTRE DÉDIÉ À L'ÉLOIGNEMENT DES HOMMES VIOLENTS

 Éloigner les hommes violents plutôt que les victimes : le département du Nord a présenté un nouveau centre d’observation judiciaire (COJ), à Montigny-en-Ostrevent - Reportage

En France, en 2021, 122 femmes ont été tuées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Dans les Hauts-de-France, les chiffres sont en augmentation depuis trois ans.

En 2020, le Nord était le deuxième département de France le plus touché par les violences conjugales. Et le premier où l’on a recensé le plus de femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, avec sept victimes.

 

Un nouvel hébergement de 108 m2, prévu pour accueillir sept personnes entièrement réservé aux auteurs de violences conjugales. Les agresseurs présumés restent entre quatre et six mois en attendant leur jugement.

 

Les hommes sont hébergés dans des chambres au confort réduit au strict nécessaire avec des caméras de surveillance installées. Un règlement intérieur est également à suivre.

 

La région dispose déjà de deux centres similaires, à Valenciennes ou à Douai. Après quatre ans de mise en service, le bilan est positif :  “entre 5 et 8%” de récidive chez ces hommes. Ce sont des gens qui sont restés entre deux mois et six mois dans ces structures”, indique Bruno Willeron, directeur de l’association SIJADIS. “Ce sont des gens qui réfléchissent, ils sont amenés à réfléchir sur leur situation”.

En 2023 deux nouveaux centres seront créés: à Denain et à Cambrai.

 

voir le reportage

Partagez