Un activateur d'égalité réelle

Fiche de présentation d'initiative constitutive de bonnes pratiques en matière d'égalité entre les femmes et les hommes

Scène pour l’égalité

THÉMATIQUE PRINCIPALE
Mixité dans les filières, les métiers

THÉMATIQUES ASSOCIÉES
Lutte contre les stéréotypes sexistes / promotion d'une culture de l'égalité - Orientation scolaire - Promotion des femmes dans la culture - Éducation - Égalité filles-garçons

TYPE D'INITIATIVE
Atelier / débat / rencontre - Manifestation théâtrale, scénique / création de spectacle

PUBLICS BÉNÉFICIAIRES
Professionnel·le·s de l'éducation - Professionnel·le·s de l'orientation - Scolaires

Scène pour l'égalité
OBJECTIFS DE L'INITIATIVE
  • Susciter le questionnement sur les stéréotypes de genre dans les choix d'orientation.
  • Donner des repères historiques sur la place des femmes dans les sciences.
  • Élargir les choix d'orientation des filles : favoriser leur appétence pour les filières scientifiques.
RÉSUMÉ DE L'INITIATIVE

La Comédie des Ondes propose une action de sensibilisation (« Scène pour l’égalité ») autour de la pièce de théâtre « Les Femmes de Génie sont rares ? » sur la place des femmes dans les sciences. La représentation permet d’ouvrir la discussion sur les stéréotypes, les enjeux de l’égalité professionnelle et de l’empouvoirement.

La pièce est constituée de trois tableaux qui se suivent en formant un tout, mais qui peuvent également être joués indépendamment. Chaque tableau évoque une femme de science des siècles passés : la physicienne Émilie du Châtelet (1706-1749), la mathématicienne Ada Lovelace (1815-1852) et la chimiste Marie Curie (1867-1934).

  • Tableau 1 : Marie Curie et la découverte de la radioactivité avec Pierre Curie
  • Tableau 2 : Ada Lovelace et la programmation de la machine de Charles Babbage
  • Tableau 3 : Émilie du Châtelet et Voltaire et les lois du mouvement de Newton

Marie Curie, Ada Lovelace et Émilie du Châtelet – trois femmes qui ont marqué la science. Trois destinées, trois pionnières, présentées par une femme femme et un homme d’aujourd’hui. Elle et lui font revivre le souvenir des femmes de science, évoquant leurs parcours, leurs partenaires et leurs vies. De leur relation surgira l’actualité de ces thèmes. Et de leur complicité naîtra une vision partagée de la science. 


À l’issue de la représentation, un débat entre les élèves et l’équipe artistique est animé par Anne Rougée, autrice et interprète de la pièce. L’objectif du débat est de faire surgir la parole des élèves et de les amener à développer une réflexion qui soit partagée par toutes et tous. Ce temps d’échange constitue ainsi un temps fort sur lequel l’équipe pédagogique pourra revenir ensuite dans chaque classe. Les élèves sont invités à s’exprimer sur leur ressenti, sur ce qu’ils et elles ont perçu des situations et des personnages de la pièce. La discussion est également alimentée par les trois exemples de femmes scientifiques présentés dans la pièce. L’autrice peut donner plus d’éléments sur leurs parcours, leurs travaux scientifiques et les difficultés
qu’elles ont rencontrées. Le cas échéant, les élèves ayant réalisé un travail préparatoire sur ces trois femmes de sciences ou sur d’autres qu’ils et elles auront choisies peuvent également intervenir.
À partir des interventions des élèves, le débat est orienté afin de susciter une réflexion sur les différents aspects de la question de l’égalité femmes-hommes, à savoir :

  1. situation actuelle de la place des femmes dans les sciences
  2. repères historiques en matière de droits des femmes
  3. inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes
  4. stéréotypes de genre sur les métiers et les rôles sociaux
  5. influence de l’éducation, des médias, de la publicité

Les personnes invitées (femmes exerçant des métiers scientifiques et techniques) participent au débat en réagissant par rapport à la pièce, en partageant leur propre expérience et en témoignant de leur propre parcours. Les représentantes des associations de femmes scientifiques apportent leur contribution en s’appuyant sur leurs travaux et leurs actions.


  • Dossier pédagogique mis à disposition des professeur·e·s (feuille de route, pistes de travail, ressources pédagogiques complémentaires, etc) et réalisé par la Comédie des Ondes en collaboration avec le Centre Hubertine Auclert, centre francilien de ressources pour l’égalité femmes-hommes
  • Le spectacle peut-être joué dans la France entière et est toujours en cours.
PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE
Fondée en 2011, sous l'impulsion d'Anne Rougée, autrice, comédienne et metteuse en scène, la Comédie des Ondes est une compagnie de théâtre engagée dans la médiations scientifique et citoyenne par le spectacle vivant. Ses créations touchent à des thèmes scientifiques en lien avec les questions de société. La compagnie porte une attention particulière aux jeunes et au public scolaire : elle intervient régulièrement dans les écoles élémentaires, collèges et lycées pour y jouer ses spectacles et susciter le débat avec les élèves et les équipes pédagogique. Les créations de la Comédie des Ondes sont développées en collaboration avec des communautés scientifiques qui interviennent à chaque étape de la création et de la diffusion : mise en place de partenariats, constitution d'un comité scientifique, co-animation des débats.

Ajouter dans mes favoris